La carte européenne d’assurance maladie

11
jui

Vous partez en vacances dans l'espace économique européen (EEE) ou en Suisse ?

N’oubliez pas votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM) si vous séjournez temporairement dans un autre pays européen, en Norvège, en Islande, dans le Lichtenstein ou en Suisse. La CEAM permet le remboursement (intégral ou partiel) de soins médicaux nécessaires sur place 

Attention: si vous vous rendez au Danemark, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège ou en Suisse, vous devez avoir la nationalité d’un de ces pays ou d’un État membre de l’Union européenne.


Qu'est-ce que la CEAM ?

La carte européenne d’assurance maladie (CEAM) prouve que vous êtes en ordre avec l’assurance soins de santé belge. Si vous bénéficiez de soins médicaux nécessaires dans un autre pays européen, une mutualité de ce pays vous les rembourse à la CEAM. La raison de votre séjour (vacances, études, travail, etc.) n’a pas d’importance. Toutefois, votre CEAM n’est pas valable si vous vous rendez à l’étranger uniquement dans le but d’y recevoir des soins.
Pays de EEE: Allemagne, Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, , Slovaquie, Suède, Tchéquie

 


Quels soins sont remboursés ?

Vous recevez un remboursement intégral ou partiel de tous les soins nécessaires pour poursuivre votre séjour en toute sécurité, selon les tarifs du pays où vous séjournez.

Attention:
  • Certaines prestations ne sont jamais remboursées si vous n’avez pas obtenu une autorisation préalable de votre mutualité.
  • Si vous n’avez pas pu obtenir le remboursement de vos soins sur base de la CEAM, vous pouvez toujours présenter vos factures à votre mutualité qui vous informera au sujet des modalités de remboursement applicables à votre cas.
 

Quel est le montant du remboursement ?

Vous obtenez un remboursement selon les tarifs du pays dans lequel vous séjournez. Le montant remboursé sera donc différent d’un pays à l’autre.
 

Comment demander votre CEAM ?

Demandez votre CEAM auprès de votre mutualité avant votre départ.

Attention :
  • Votre CEAM n’est valable que pour vous-même. Demandez-la donc également pour les autres membres de votre ménage.
  • La date d’expiration est mentionnée dans le coin inférieur droit de votre CEAM. Une fois la date dépassée, demandez une nouvelle CEAM à votre mutualité.
 

Que devez-vous faire si vous bénéficiez de soins de santé dans un pays où la CEAM est valable ?

Si vous êtes en possession de votre CEAM 
Montrez votre CEAM au dispensateur de soins qui vous soigne. Il vous délivrera une attestation.
Remettez l’attestation à une mutualité du pays où vous séjournez et demandez le remboursement du montant auquel vous avez droit.

Attention :
  • Dans certains cas, vous ne payerez au dispensateur de soins que la part qui est à votre charge (appelée ticket modérateur). Dans ce cas, vous ne devez plus entreprendre d’autres démarches.
  • Si vous retournez en Belgique sans avoir demandé le remboursement sur place, transmettez les factures originales et/ou l’attestation à votre mutualité, qui examinera ensuite si vous pouvez bénéficier d’un remboursement.

Si vous n’êtes pas en possession de votre CEAM
Demandez à votre mutualité belge de vous envoyer un certificat de remplacement. Utilisez ce certificat de la même manière que la CEAM.

Si vous êtes soigné dans un hôpital privé
Vous ne pouvez pas utiliser la CEAM. Vous devez payer la facture et introduire celle-ci auprès de votre mutualité. La mutualité examinera si vous pouvez recevoir un remboursement. Ceci, sur la base des tarifs belges.